"Accepter de supporter indéfiniment le poids d’un crime qu’on n'a pas commis, porter injustement le qualificatif de « criminel de génocide » sans clamer son innocence est une entorse à la recherche de la vérité"

 
 

Dernières nouvelles

Pas d'article dans la liste.

 

A lire aussi ...

Affaire Rwamucyo: Acte d'accusation, détention et mise en liberté rapportés dans l'hebdomadaire "L'Express", RTL avec H. Roselmalck et Corneille

 

Dr Eugène Rwamucyo

Dr Eugène Rwamucyo

Le 15 septembre 2010, la Cour d'Appel de Versailles annulé le mandat d'arrêt international formé contre le docteur Rwamucyo Eugène et a décidé de sa mise en liberté immédiate après 113 jours de détention préventive à la Maison d'arrêt des Yvelines à Bois d'Arcy. La réaction du Gouvernement rwandais par la voix de son Ambassade à Paris (Communiqué de presse sans signature) confirme que cette "affaire Rwamucyo" relève des circonstances politiques et diplomatiques particulières et confirme que le mandant d'arrêt a été formé dans un but manifestement politique.

Le Rwanda n'a pas compris que "les plus hautes autorités françaises" ont tenu "leurs engagements fermes" évoqués dans le communiqué, car elles ont arrêté et jugé plus d'un ressortissant rwandais dont le médecin rwandais que la Cour d'Appel de Versailles vient de remettre en liberté après examen minutieux du dossier présenté par le Rwanda.

Voici l'historique de ce harcèlement politique, judiciaire et médiatique enduré par le docteur Eugène Rwamucyo tel que rapporté par l'hebdomadaire l'Express.

Le 25 février 2010, le journal Express avait publié un dossier qui reprenait l'essentiel de l'acte d'accusation rédigé après enquête auprès du Ministre Tharcisse KARUGARAMA, du Procureur Martin NGOGA et des GACACAS de Butare. 

L'EXPRESS n'a pas publié le droit de réponse lui soumis par le docteur Rwamucyo.

Le 8 septembre 2010, l'express a fait un fidèle compte-rendu de l'audience à la Cour d'Appel de Versailles: 

La cour d'appel de Versailles ne s'est toujours pas prononcé sur l'extradition du médecin rwandais, soupçonné d'avoir participé au génocide des Tutsis en 1994.

Derrière les vitres du box des accusés, Eugène Rwamucyo parcourt des yeux la salle d'audience. D'un sourire sobre, il salue ses proches. Mais lorsque ce médecin rwandais de 51 ans prend la parole, c'est avec impatience qu'il s'adresse à la cour: "Je ne veux pas accepter qu'on m'accuse de crimes que je n'ai pas commis." Sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour sa participation supposée au génocide des Tutsis en 1994, Eugène Rwamucyo, réfugié en France, a été arrêté le 26 mai dernier à Sannois (Val d'Oise). Depuis, le Rwanda demande son extradition.  

Vêtu d'un pull-over gris sur une chemise rayée, l'ancien médecin du centre Sambre-Avesnois de Maubeuge (Nord) apparaît plus affecté par sa détention que lors de la dernière audience du 9 juin. "Tout ce que je demande, c'est la liberté", implore-t-il.  

"Il n'y a aucune raison qu'on retienne Rwamucyo en prison"

Le président de la cour d'appel, Gérard Poirotte, détaille les unes après les autres les pièces complémentaires fournies par la justice rwandaise pour réclamer son extradition. D'un air dubitatif, le magistrat s'interroge sur l'absence du dossier de la copie certifiée conforme du mandat d'arrêt international délivré le 6 août 2007 à l'encontre du médecin. Une faille suffisante pour Me Philippe Meilhac, l'avocat d'Eugène Rwamucyo: "Vous avez en l'état de quoi rendre un avis défavorable à la demande d'extradition", insiste-t-il.  

Pour le parquet général, des informations complémentaires sont encore nécessaires et le maintien en détention d'Eugène Rwamucyo "s'impose". Pas pour Me Meilhac, qui rappelle que son client n'a "aucune volonté de fuir la justice française" et qu'"il ne demande qu'une chose, c'est de pouvoir s'expliquer". Dans cette affaire, les audiences se suivent et se ressemblent. La cour écoute les interventions de la défense sans pouvoir se prononcer sur l'extradition du médecin, faute de disposer de toutes les informations réclamées à la justice rwandaise.  

Un soupir de lassitude s'élève dans la salle. La décision de la cour d'appel est repoussée au 15 septembre. "Il n'y a aucune raison qu'on le retienne en prison", s'agace une des filles du médecin. Dehors, Eugène Rwamucyo s'énerve et refuse de monter dans la voiture de police sans parler à ses enfants. "Défendez le droit", leur lance-t-il, de loin.  

S'il n'est pas extradé vers le Rwanda, il sera tout de même confronté, en France, à une information judiciaire pour génocide, crimes contre l'humanité et complicités, ouverte à Paris le 5 février 2008, après une plainte du Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR). Pour son président, Alain Gauthier, "cette audience ne nous a pas appris grand chose, mais une chose est sûre, Eugène Rwamucyo n'a pas davantage de garantie de représentation que la dernière fois. Il doit rester en prison". 

......

Le verdict du juge Gerard POIROTTE au 15 septembre 2010 est rendu sur le fond de l'affaire et en vertu de la loi. Il prononce la nullité des mandats d'arrêt  formés par le Rwanda contre le médecin et ordonne sa libération immédiate et sans autres conditions de procès.

"La justice francaise a fait preuve de son indépendance et de son impartialité", a déclaré le médecin à sa sortie de la prison des Yvelines à Bois d'Arcy, accompagné de ses avocats, Me Philippe Meilhac et Stéphane Boulin.

www.rwamucyo.com 17.09.2010

---------------------------------------------------------------

1. Le médecin rwandais Rwamucyo ne sera pas extradé

15/09/2010

ARTICLE

Le médecin rwandais Rwamucyo... ce mercredi matin l'extradition du médecin rwandais Eugène Rwamucyo, soupçonné d'avoir participé au génocide des Tutsis en 1994... Le docteur Eugène Rwamucyo, idéologue présumé du génocide rwandais... vide et Eugène Rwamucyo... Ancien praticien à l'hôpital de Maubeuge...

2. Le docteur Rwamucyo attendra en prison

08/09/2010

ARTICLE

Le docteur Rwamucyo... Derrière les vitres du box des accusés, Eugène Rwamucyo... Sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour sa participation supposée au génocide des Tutsis en 1994, Eugène Rwamucyo, réfugié en France... Rwamucyo en prison"... Philippe Meilhac, l'avocat d'Eugène Rwamucyo......

3. Le destin du médecin rwandais toujours en suspens

09/06/2010

ARTICLE

Eugène Rwamucyo, soupçonné d'avoir participé au génocide des Tutsis en 1994... mon pays vers la paix", annonce Eugène Rwamucyo, depuis le box des accusés... Eugène Rwamucyo... le 8 septembre prochain, lors d'une nouvelle audience, Eugène Rwamucyo... Eugène Rwamucyo... Eugène Rwamucyo... à la famille...

4. Le médecin rwandais fixé sur son sort le 9 juin

03/06/2010

ARTICLE

Eugène Rwamucyo... sa décision le 9 juin concernant la demande d'extradition d'Eugène Rwamucyo... dans le box Eugène Rwamucyo... pour sa part dénoncé les conditions d'interpellation de Eugène Rwamucyo... Nord), Eugène Rwamucyo, né en 1959

5. Un génocidaire rwandais arrêté à Sannois

26/05/2010

ARTICLE

ce mercredi, à Sannois (95), à l'arrestation du docteur Eugène Rwamucyo... Eugène Rwamucyo... Eugène Rwamucyo

6. Eugène Rwamucyo, docteur ou bourreau rwandais?

25/02/2010

ARTICLE

Eugène Rwamucyo, docteur ou bourreau rwandais... Avant d'atterrir à Maubeuge, Eugène Rwamucyo... le Dr Eugène Rwamucyo... Rwamucyo, 50 ans, soupçonné d'être... Rwamucyo recherché depuis des années par Interpol... dans le sud du Rwanda, au sein de la petite communauté des rescapés du génocide, le Dr ...

7. "Le Rwanda ne cherche pas à incriminer les innocents"

25/02/2010

ARTICLE

Quelle est votre position sur le dossier Rwamucyo, du nom de ce médecin rwandais... les autorités rwandaises à l'encontre du docteur Eugène Rwamucyo en août 2007... Rwamucyo... Eugène Rwamucyo, médecin rwandais... Le docteur Rwamucyo... Le docteur Rwamucyo... Eugène Rwamucyo

8. Des survivants témoignent et accusent le médecin Rwamucyo

25/02/2010

DIAPORAMA

le médecin Rwamucyo... à Maubeuge en France, le docteur Eugène Rwamucyo... Officiant à Maubeuge en France, le docteur Eugène Rwamucyo... Fiche Interpol de Eugène Rwamucyo, recherché pour crime contre l'humanité, condamné par contumace lors d'une gacaca (tribunal populaire) à Butare, ville du sud du ...

9. Un médecin de Maubeuge recherché par Interpol

18/10/2009

ARTICLE

le docteur Rwamucyo début octobre ...

En supplément

Pour en savoir plus au sujet des manoeuvres dilatoires et de harcèlement sur RTL.fr

"A. Gauthier: Nous connaissions l'adresse du docteur Rwamucyo depuis 2 ans"

Un mémorial dédié au génocide rwandais

Un mémorial dédié au génocide rwandais / DR

EN BREF - L’ESSENTIEL DE L’INFO

17/10/2009 - 15h50 - Màj 17/10/2009 - 17h14

Le Rwanda est au coeur de l'actualité. Un médecin soupçonné d'avoir participé au génocide aurait été reconnu, pratiquant à l'hôpital de Maubeuge. Vendredi le conseil d'Etat a définitivement refusé à la veuve de l'ancien président rwandais Habyarimana l'asile politique sur le sol français. Agathe Habyarimana, poursuivie pour "complicité de génocide et complicité de crime contre l'humanité" est donc - théoriquement - expulsable vers son pays. Alain Gauthier, président du collectif des parties civiles pour le Rwanda, était l'invité de RTL Midi.

 

ECOUTER, VOIR : Harry Roselmack & Corneille | 17/10/2009 - 12h43

EN DÉTAILS

VOIR AUSSI

 


 

 

génocide rwandais - Paul Kagame - Designed by Alpha Studio - Avocats Bruxelles - Consultant Euphony