"Accepter de supporter indéfiniment le poids d’un crime qu’on n'a pas commis, porter injustement le qualificatif de « criminel de génocide » sans clamer son innocence est une entorse à la recherche de la vérité"

 
 

Dernières nouvelles

Pas d'article dans la liste.

 

A lire aussi ...

Le Rwanda et la Syrie rejoignent l'Iran dans le club des 10 pays les plus répressifs de la liberté de la presse. Les cas A.K. Rwisereka, Saidati Mukakibibi, Uwimana Agnès ...

 

Atteinte aux libertés civiques des exilés rwandais

Délation, atteinte à la liberté de la presse et aux libertés civiques des rwandais

Le Rwanda et la Syrie ont rejoint la liste des dix pays les plus répressifs la liberté de la presse, aux côtés de la Corée du Nord, du Myanmar, de la Chine et de l'Iran, selon le classement 2010 établi par Reporters sans frontières.

L'organisation affirme que la liberté de presse dans ces dix pays — qui incluent aussi le Yémen, le Soudan, le Turkménistan et l'Érythrée — continue de se détériorer.

Kigali a vivement réagi contre ce rapport de Reportes Sans Frontières. Malgré l'intimidation de l'opposition intérieure (Victoire Ingabire des FDU, Bernard Ntaganda emprisonnés) empéches de concourir à l'élection, le harcèlement des exilés rwandais par le Bureau Central National d'Interpol basé à Kigali (Déogratias Mushayidi en Tanzanie - Burundi, Ahorugeze Sylvère en Suède, Madame Habyarimana Agathe et les médecins Sosthène Munyemana et Eugène Rwamucyo en France), le Prof Peter Erlinder incarcéré à Kigali en mai 2010, l'assassinat d'André Kagwa et de Leonard Rugambage, l'arrestation et le maintien en prison de deux femmes journalistes Agnès Uwimana et Mukakibibi Saidati, le Rwanda argue que "le climat de terreur" et de violences politiques avant, pendant et après les élections d'août 2010, "ne sont que pure invention de Reporters sans frontières".  Les instructions données par le discours de Paul Kagame lors de l'investiture du gouvernement issu de ces élections dans "ce pays difficile à gouverner" est bien suivi: DIRE NON A TOUT, même à l'évidence.

Le cas André Kagwa RWISEREKA

La famille de M. Rwisereka confirme qu'il a «à coup sûr, été tué pour des raisons politiques et allons toujours chercher la justice pour notre père, peu importe le temps qu'il faut. Mais pour l'instant nous donnons le bénéfice du doute au gouvernement rwandais pour qu'il fasse quelque chose. Quelqu'un ou quelque personnes dans ce gouvernement a décidé de croire qu'ils étaient au-dessus de la constitution et l'a tué sans raison apparente. "

 

Please read this text at the memory of André KAGWA RWISEREKA (GREEN Party), who was murdered and beheaded end July 2010, not far from Butare, in the South-West of Rwanda.

It is a typical political execution for a former RPF member, converted to ecology, and considered by RPF as a traitor!

RIP.

Andre Kagwa Rwisereka’s Family Speaks

Content: Democratic Green Party Vice-President Mr Andre Kagwa Rwisereka was found murdered last July 2010. Throughout this difficult moment, his family had remained quiet about their father’s passing but have now chosen to express and share with the rest of Rwandans and friends, their experience.

http://www.theproxylake.com/wp-content/uploads/2010/10/Rwisereka.jpg

....

Mr Rwisereka’s family confirms that they “for sure know that he was killed for political reasons and for that we will always seek justice for our father no matter how long it takes; but for now we are giving the benefit of the doubt to the government of Rwanda to do something about it. Someone or some people in that government decided they were above the constitution and killed him for no clear reason.”

<ins>“Yes, we are accusing some individuals in the government of Rwanda for being behind his assassination</ins>”, says Jean Luc. “Now it is up to the government of Rwanda with the help of the UN to shed some light on what happened to our father, open an independent investigation to find those who are behind him. With the help of a third party the Rwandan government will be clearing its name as well and the impartiality of the investigation will be accepted”.<ins></ins>

<ins>So far the Government of Rwanda has proven to be unreliable, dishonest as some of their own comments about our father’s death were very disturbing.</ins><ins></ins>

<ins>“Our father is someone who spoke his mind. As long as he knew he was in the right, you could not shut him up, regardless of whom he was talking to or talking about. He had no illegal businesses as some are trying to portray him. We’ll keep on calling to whoever cares to listen for justice, we spoke sometime ago to HRW and they requested on our behalf an independent autopsy and investigation</ins>.”

<ins>Mr. Rwisereka died as he began a new chapter in his life to fight for his right as a Rwandan, the right of his children to be free to come and go to Rwanda without fear of persecution, the right of a common Rwandan to get justice and call Rwanda his or her country proudly.</ins>

<ins>Today his family express how proud they are “that he was part of this big movement of change which started in Rwanda and we can already see that the world is beginning to understand why people like him are fighting for their rights and they are not just some hooligans like it was speculated by some politicians. So, for this reason, we and the rest of all of us, Rwandans, should make sure that his memory is not forgotten. It has not been easy dealing with this situation but we’re doing the best we can to move on with our lives, including finding justice for him</ins>.” concludes Jean Luc Havugwa Rwisereka. 

Dernières dépèches sur le Rwanda

 Rwanda - 3 images d'actualité

  1. Le Rwanda et la Syrie ont rejoint la liste des dix pays les plus répressifs contre les journalistes, aux côtés de la Corée du Nord, du Myanmar, de la Chine et de l'Iran, selon le classement 2010 établi par Reporters sans frontières.
    La Presse Canadienne via Yahoo! Actualités - 20 oct 05h 32
  2. PARIS - Le Rwanda et la Syrie entrent cette année sur la liste des dix pays les plus répressifs envers la presse, aux côtés de la Corée du Nord, de la Birmanie, de la Chine et de l'Iran, tandis que la France, 44ème au classement de Reporters Sans Frontières (RSF) a perdu 33 places en huit ans.
    La Presse Canadienne via Yahoo! Actualités - 20 oct 13h 05
  3. KIGALI, Rwanda - La police rwandaise a arrêté jeudi la principale figure de l'opposition, Victoire Ingabiré, accusée d'être impliquée dans la formation d'une organisation terroriste.
    La Presse Canadienne via Yahoo! Actualités - 14 oct 18h 12
  4. La cour d'appel de Bordeaux a rejeté mardi matin la demande d'extradition du docteur Sosthène Munyemana formulée par le Rwanda.
    AP via Yahoo! Actualités - 19 oct 16h 20
  5. L'Europe du Nord toujours en tête la France (44e) une nouvelle fois en recul et le Turkménistan la Corée du Nord et l'Erythrée de nouveau aux trois dernières places: ce sont quelques-uns des enseignements du Classement mondial de la liberté de la presse 2010 publié mercredi par Reporters sans frontières (RSF).
    AP via Yahoo! Actualités - 20 oct 19h 07
  6. Le document fait état d'"actes de génocide" perpétrés contre des Hutus rwandais réfugiés en République démocratique du Congo.
    L'Express via Yahoo! Actualités - 15 oct 14h 00
  7. La cour d'appel de Paris se penchera le 27 octobre sur la demande de remise à la Cour pénale internationale (CPI) d'un chef rebelle rwandais arrêté le 11 octobre en France et se prononcera le même jour sur sa demande de remise en liberté examinée ce mercredi.
    AP via Yahoo! Actualités - 20 oct 18h 11
  8. La France est épinglée dans le dernier classement sur la liberté de la presse dans le monde publié par Reporters sans frontières (RSF) qui dénonce un gouvernement peu respectueux de la liberté d'information.
    Reuters via Yahoo! Actualités - 20 oct 14h 26
  9. LA HAYE (AFP) - Le secrétaire exécutif des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) Callixte Mbarushimana, soupçonné de crimes de guerre et crimes contre l'humanité dans les Kivus (République démocratique du Congo) en 2009, a été arrêté lundi à Paris, a annoncé la Cour pénale internationale (CPI).
    AFP via Yahoo! Actualités - 11 oct 16h 41
  10. La police rwandaise a arrêté jeudi Victoire Ingabire adversaire politique du président Paul Kagame en annonçant qu'elle était mise en cause dans une enquête concernant un ancien chef rebelle.
    Reuters via Yahoo! Actualités - 14 oct 23h 28

    www.rwamucyo.com, 21.10.2010

 


 

 

génocide rwandais - Paul Kagame - Designed by Alpha Studio - Avocats Bruxelles - Consultant Euphony