"Accepter de supporter indéfiniment le poids d’un crime qu’on n'a pas commis, porter injustement le qualificatif de « criminel de génocide » sans clamer son innocence est une entorse à la recherche de la vérité"

 
 

Dernières nouvelles

Pas d'article dans la liste.

 

A lire aussi ...

A Gauthier et Mukarumongi: Je dis non à votre harcèlement

 

Lettre ouverte à Monsieur Alain Gauthier et Dafroza Mukarumongi

Madame et Monsieur Gauthier,

Je vous ai vu assister à toutes les audiences de mon procès à la Cour d'Appel de Versailles où vous avez prié tous les "dieux" et "démons" pour que la justice française accède à votre voeu le plus pieux: "me remettre aux mains des bourreaux de Kigali".

Votre ami Jean-François Dupaquier qui avait organisé mon arrestation en complicité avec son ami le Député de Sannois Yannick Paternotte, sans aucun respect ni aux morts ni au droit, avait qualifié mon arrestation de "rififi".

La justice française m'a libéré. Elle a parlé et en a décidé selon son âme et conscience. Qu'elle soit ici remerciée de son intégrité.

Je proteste contre votre manipulation de l'opinion

Vous avez fait de la France, une cible de la propagande acharnée de la dictature rwandaise (FPR) depuis les années 2000.

A Paris, le 25 janvier 2004, vous avez reçu une délégation du gouvernement de Kigali composée de Denis Polisi, Bwiza Connie, Butare Jean Baptiste, Mitsindo Nsekalije, Bizimana Evariste dans une réunion secrète à Paris, 28 rue Georges 5 (hôtel), en compagnie des fonctionnaires de l’ambassade (le 1er Conseiller Edison – 01 40 93 49 13, la secrétaire Vénantie Sebudandi …); du comité du CRF (Aimable Bayingana, Charles (réfugié) ??? et Bizimana J. Damascène).

Cette réunion s’est tenue de 14 à 18 H30 en l’absence de l'ambassadeur Bihozagara, Mme Charonne (Survie) et G. Sadik (Cimade) qui y étaient invités.

Au cours de cette réunion, vous, Alain Gauthier (le seul français métropolitain présent), avez réclamé  l’accession à la nationalité rwandaise en reconnaissance des services rendus et par ce que vous êtes marié à une rwandaise et française à la fois.

Lorsque vous organisez des visites comme celle-ci, lorsque vous exposez des classeurs où vous marquez mon nom comme "génocidaire recherché" par vous, je m'indigne et je me dois de protester, car vous me portez grand préjudice et ce depuis des années. Je vous prie de mettre fin à votre harcèlement et terreur blanche.

Dr Eugène Rwamucyo, 15.09.2011

-------------------------------------------

www.rwamucyo.com, 15.09.2011

 


 

 

génocide rwandais - Paul Kagame - Designed by Alpha Studio - Avocats Bruxelles - Consultant Euphony