"Accepter de supporter indéfiniment le poids d’un crime qu’on n'a pas commis, porter injustement le qualificatif de « criminel de génocide » sans clamer son innocence est une entorse à la recherche de la vérité"

 
 

Dernières nouvelles

Pas d'article dans la liste.

 

A lire aussi ...

Le 26 octobre: Date clé dans l'histoire du Rwanda

 

Après les événements de novembre 1959, le roi Kigeli V encore régnant à Nyanza se sentant lésé et rejetté par le peuple partira fin juin 1960 à Kinshasa pour tenter de négocier un soutien de Lumumba qui l’aiderait à chasser les belges de son pays. Ces derniers étaient devenus des alliés de la majorité populaire. Les festivités du 30 juin 1960, fête de l'indépendance du Congo ne permirent pas l’entrevue souhaitée, et le discours de Lumumba avait provoqué un incident diplomatique qui le rendait diplomatiquement vulnérable. Le roi Kigeli V restera en mission … et en exil jusque maintenant.

26 octobre: date clé dans l'histoire politique du Rwanda

Le 26 octobre 1960, fut instaurée le 1er conseil législatif provisoire et le 1er gouvernement provisoire du Rwanda. Le premier Président du Conseil législatif provisoire fut élu en la personne Joseph Habyalimana Gitera à 41 voix  contre 3 voix à son concurrent, le chef Prosper Bwanakweri. Le Conseil désigna comme premier chef du gouvernement provisoire en la personne de Grégoire Kayibanda qui nomma son gouvernement séance tenante.

Le 28 janvier 1961, "les conseillers communaux rejetaient à Gitarama la personne de Jean-Baptiste Ndahindurwa, Kigeri V, comme chef du pays. Ils élisaient un nouveau chef du pays, Monsieur Dominique Mbonyumutwa comme 1er Président de la République Rwandaise.

Le 4 octobre 1961 : démission du Président Mbonyumutwa

A cette occasion, le Président Dominique Mbonyumutwa déclara : « J’ai été désigné par la confiance du congrès National de Gitarama comme chef du pays. Celui-ci était comme vous le savez dans une mauvaise posture. Acceptant le risque, j’ai pris sur moi avec le courage et la sérénité voulus en des circonstances pareilles, la responsabilité de toute la population du pays. … C’est dans (ce) souci démocratique … que je voudrais … demander aux représentant du peuple, d’accepter ma démission, afin de leur permettre de se prononcer librement, sur ce qu’ils voient convenir le mieux au peuple dont ils sont appelés à défendre les intérêts ».

Le 26 octobre 1961 : Le 26 octobre 1961 : Après la victoire référendaire du 25 septembre1961 suivi de la démission du Président Mbonyumutwa, l’assemblé Nationale a élu Grégoire Kayibanda nouveau président de la République. A cette époque, le Président de l'assemblée législative qui s'installa à Nyamirambo était Amandin RUGIRA.

Depuis cette date (26/10/1961), le poste de premier Ministre ne fut plus occupé ni sous Kayibanda (1961-1973), ni sous Habyalimana (1973-1991).

C'est avec l'Aggiornamento politique de Habyalimana (1991-1994) qui fut ré-institutionnalisé le poste de premier Ministre qui sera confié respectivement à:

Nsanzimana Sylvestre (2/10/1991-2/04/1992) , Nsengiyaremye Dismas (02/04/1992 – 18/07/1993), Uwilingiyimana Agatha (18/07/1993 – 07/04/1994) et Kambanda Jean (09/04/1994 – 19/07/1994)

Sous férule du Président Paul Kagame et son éphémère prédécesseur Bizimungu depuis juillet 1994, ce poste fut occupé respectivement par:

Twagiramungu Faustin (19/07/1994 – 31/08/1995), Rwigema P. Celestin (31/08/1995 – 08/03/2000),  Makuza Bernard (08/03/2000 – 7/10/2011) , Habumuremyi Pierre-Damien (7/10/2011 - ...)

Ce dernier qui fut nommé, hasard du calendrier en octobre 2011, 50 ans après la démission de Dominique Mbonyumutwa et l'élection de celui qui était premier Ministre, Grégoire Kayibanda au poste de Président de la République.

ER, Source: Rétrospective, Archives Pochet (inédit)

----------------------------------------

www.rwamucyo.com, 26/10/2011

 


 

 

génocide rwandais - Paul Kagame - Designed by Alpha Studio - Avocats Bruxelles - Consultant Euphony