"Accepter de supporter indéfiniment le poids d’un crime qu’on n'a pas commis, porter injustement le qualificatif de « criminel de génocide » sans clamer son innocence est une entorse à la recherche de la vérité"

 
 

Dernières nouvelles

Pas d'article dans la liste.

 

A lire aussi ...

Suède-Rwanda : Les avocats de Mbanenande S. dénoncent un «Jezabelisme acazien» à Stockholm.

 

Suède-Rwanda: Le 19 juin 2014, la Cour d'Appel de Stockholm a prononcé contre Mbanenande Stanislas une peine de prison à perpétuité suite aux accusations de "crimes de génocide" qu'il aurait commis au Rwanda en 1994. Les avocats dénoncent lés débats dominés par une sorte de "jézabélisme acazien" d'un procès inique et des faux témoignages orchestrés par le pouvoir en place que la Cour a refusé de soumettre à une sérieuse évaluation contradictoire. Ils soulignent une absence de confrontation avec ces témoins douteux et sous pression de la dictature rwandaise.

En effet, la majorité des ressortissants rwandais poursuivis par le pouvoir en place à Kigali et par des juridictions et associations occidentales interposées, sont devenus des « Nabot » victimes de faux témoignages orchestrés depuis le palais de la nation d’une « Jezabel »[1] qui dirige le syndicat des délateurs[2] d’un nouveau roi « Acaz du Rwanda ». Le cas de Mbanenande Stanislas à Stockholm illustre bien ce qu’on pourrait appeler un procès truqué par des témoignages issus d’un syndicat de délateurs.

Par ailleurs, les avocats de la défense de Mr. Mbanenande Stanislas mettent à nue l’inégalité des armes qui font commettre à la Cour d’Appel de Stockholm, une grave erreur de procédure.

Voici un extrait de leur communiqué de presse du 19 juin 2014 : « Une question centrale que pose le procès de génocide au Rwanda - un événement qui a eu lieu il y a plus de vingt ans - est l'information de la victime et des témoins dignes de foi. Il faut être sûr que le témoin n’est pas influencé par un désir de vengeance, le désir de porter atteinte aux personnalités du groupe ethnique adverse, les Hutus, ou intention de nuire à des opposants politiques au régime actuel. Plusieurs observateurs sont unanimes pour considérer le régime actuel de Kigali n’est pas démocratique et ne respecte aucune loi que la sienne. Ce qui est susceptible d'avoir un impact sur l'intégrité de la preuve et l’indépendance des témoins venant de ce pays ». 

Les avocats de Mbanenande Stanislas interjettent appel à la Cour suprême de la Suède qui « pourra corriger cette erreur de procédure ».

Lire ici la suite du communique.

---------------------

www.rwamucyo.com, 23.06.2014


[1] 1 Rois 21, 1-16 : Les décrets de Jézabel épouse du roi Acaz, ont envoyé aux juges de faux témoignages contre Nabot qui refusait de céder au roi ses terres en disant : «Que le Seigneur me garde de vendre l' héritage de mes pères ».

 

 

 


 

 

génocide rwandais - Paul Kagame - Designed by Alpha Studio - Avocats Bruxelles - Consultant Euphony