"Accepter de supporter indéfiniment le poids d’un crime qu’on n'a pas commis, porter injustement le qualificatif de « criminel de génocide » sans clamer son innocence est une entorse à la recherche de la vérité"

 
 

Dernières nouvelles

Pas d'article dans la liste.

 

A lire aussi ...

Arrestation de KK à Londres: le 3ème mandant est indispensable pour Kagame

 

Au signal de cette arrestation de Karenzi par le pays de la Reine, P. Kagame du Rwanda n'a d'autre choix que de s'accrocher au pouvoir, le seul moyen qui reste pour sa défense et/ou sa perte.

Arrêté sur exécution d'un mandat d'arrêt européen, aussitôt remis en liberté

Selon RFI, Emmanuel Karenzi Karake, chef des services de renseignement du Rwanda, a été arrêté à Londres samedi par la police britannique en vertu d'un mandat d'arrêt européen émis par l'Espagne. Il a été inculpé en 2008 dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour génocide et crimes contre l'humanité. Il est accusé de nombreux crimes commis au Rwanda et en RDC pendant et après 1994, notamment l'assassinat de trois membres espagnols d'une association humanitaire.

Après avoir été arrêté samedi à Londres, alors qu’il se préparait à reprendre un vol pour Kigali, le général Emmnanuel Karenzi Karake, chef des services de renseignements rwandais, a été remis en liberté mais il demeure à la disposition de la justice britannique.

Cette arrestation intervient sept années après l’émission de mandats d’arrêt internationaux par un juge espagnol, et dix ans après le début des enquêtes en Espagne visant le chef des services de renseignement rwandais.

Le Foreign office confirme sans autres précisions

Le Foreign Office britannique a confirmé à RFI en début de soirée que Karake avait été arrêté samedi par la police métropolitaine, sans donner plus de précisions si ce n’est ce rappel des relations étroites et des nombreux intérêts partagés par le Rwanda et la Grande-Bretagne.

Il n'est donc pas sûr que Karenzi sera remis à l'Espagne. S'il venait à être  extradé, la chute du régime serait pour demain.

La provocation rwandaise date d'octobre 2014

Fin octobre 2014, la chaîne britannique BBC avait été interdite de diffusion en Kinyarwanda et en Kirundi (langues rwandaise et burundaise) sur le territoire rwandais.

Cette interdiction a été annoncée par l’Office rwandais de régulation (RURA) en ces termes: « nous avons décidé d’interdire temporairement la diffusion de la BBC suite à son documentaire (Rwanda_untold story : Rwanda : le non-dit) diffusé début octobre sur la chaine BBC2. Ce documentaire véhicule le divisionnisme  entre les rwandais et le négationnisme», a indiqué Béatha Mukangabo de RURA, soulignant que des enquêtes seront ouvertes pour décider de la prolongation de cette suspension.

L'arrestation de Karenzi Karake est un "STOP" signifié à Kagame?

Le parlement rwandais avait franchi le Rubicon le 23 octobre 2014 en votant l’interdiction de la BBC dans le pays après que des dizaines de jeunes Rwandais sont descendus dans les rues mercredi pour protester contre le documentaire. Les députés rwandais ont recommandé au gouvernement d’engager des poursuites contre le journaliste et le producteur du documentaire.

Cette attitude belliqueuse sans mesure ni bornes du régime rwandais commence visiblement à agacer les alliés de Kigali qui croyait jusqu'ici qu'il peut rivaliser en hégémonie et en intransigeance d'avec ceux-là mêmes, les anglo-saxons, qui l'ont mis au pouvoir.

Qui veut atteindre le maître frappe d'abord le chien

Nous sommes d'accord avec la conclusion du carnet de Colette Braeckman: Alors que l’officier avait déjà voyagé en Europe à plusieurs reprises et se rend à Londres plusieurs fois par an, les déboires actuels du « général KK », membre du premier cercle autour du  président Kagame qui s’interroge sur l’opportunité d’un troisième mandat laissent perplexe. Le zèle subit de la justice britannique serait il une réponse au fait que Kigali ait  suspendu les émissions de la BBC à la suite de la diffusion d’un reportage controversé sur l’”histoire non dite” du génocide? Faut il y voir un avertissement, à la veille de la décision concernant un éventuel troisième mandat? Même si la justice est, théoriquement, indépendante,  l’arrestation d’un “maître espion”‘ n’est pas un procédé fréquent et  d’aucuns rappellent le proverbe rwandais “qui veut atteindre le maître frappe d’abord le chien…..”

Bien sûr, cette deuxième arrestation - libération en Europe après celle de Rose Kabuye le 9 octobre 2008 suite au mandat du juge anti-terrorriste français Jean-Louis Bruguière ne signifie pas que le pouvoir de Kigali est lâché par ses amis occidentaux, car Karenzi a été arrêté mais n'a pas été écroué. Cependant cette arrestation "éclair" constitue un avertissement au pouvoir qui jusque là n'écoutait que lui-même et ses adorateurs "en mensonge".

Cyiza cya Magenda

----------------------------

www.rwamucyo.com, 23,06,2015

 


 

 

génocide rwandais - Paul Kagame - Designed by Alpha Studio - Avocats Bruxelles - Consultant Euphony