"Accepter de supporter indéfiniment le poids d’un crime qu’on n'a pas commis, porter injustement le qualificatif de « criminel de génocide » sans clamer son innocence est une entorse à la recherche de la vérité"

 
 

Dernières nouvelles

Pas d'article dans la liste.

 

A lire aussi ...

Burundi: les éléctions ont eu lieu. Amatora yarabaye

 

22.07.2015: Les résultats provisoires sont attendus d'ici vendredi.

Burundi, vers des résultats sans surprise

La centralisation des résultats de l'élection présidentielle au Burundi se poursuit dans les différentes commissions électorales provinciales.

La commission électorale compte annoncer les résultats provisoires ce vendredi.

Mais les premières tendances montrent sans surprise que le président sortant Pierre Nkurunziza est en tête dans presque toutes les provinces du pays avec un taux de participation de plus de 70 %.

Rwasa en tête dans deux provinces

Selon les résultats provisoires publiés par les centres de compilation, le dirigeant de l’opposition Agathon Rwasa devance le président Nkurunziza dans deux provinces.

En attendant le dépouillement des votes de l'élection présidentielle controversée de mardi se poursuit.

Le président de la commission électorale indépendante, Pierre Claver Ndayicariye a déclaré que le taux de participation va osciller entre 72 % et 80 % notamment les zones rurales.

La communauté internationale appelle le gouvernement burundais à poursuivre le dialogue amorcée avant les élections.

L'ONU et l'UA avaient demandé le report du scrutin, estimant que l'environnement politique n'était pas propice à des élections libres et équitables.

Source: BBC Afrique

21.07.2015: Abarundi bari mu matora y'umukuru w'igihugu, perezida Nkurunziza arahanira kuyobora icyo gihugu ku nshuro ya 3.

Ayo matora atavugwaho rumwe n'abarundi bose yanenzwe n'amahanga.

Nibura abantu 2 bishwe mu ijoro ryakeye mu urusaku rw'intwaro rwumvikanye i Bujumbura.

Umunyamakuru wa BBC uri i Bujumbura aravuga ko hari abigaragambya bake bahuriye ahantu hari umurambo w'umuntu bamagana perezida Nkurunziza.

Umuvugizi wa Perezida, Willy Nyamitwe, yavuze ko imvururu zabaye nijoro zari zigamije gutera ubwoba abashaka kujya mu matora.

Hari abanyapolitiki bari batanze amazina yabo bashaka guharanira uwo mwanya w'umukuru w'igihugu bikuye muri ayo matora.

Perezida Nkurunziza yagiye gutora ari ku igare rye, yatoreye mu murenge we kavukure wa Buye, hari imirongo y'abantu benshi .

Source: BBC Afrique

-------------------------------------

Burundi: tension maximale avant une présidentielle jouée d'avance

Au Burundi, ce mardi, 3,8 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour l’élection présidentielle alors que le président Pierre Nkurunziza est candidat à un troisième mandat controversé. Un scrutin qui se tient dans un contexte politique très tendu après la suspension du dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Comme pour les législatives du 29 juin, l’opposition a d’ailleurs décidé de boycotter le scrutin.

Les ex-présidents Domitien Ndayizeye et Sylvestre Ntibantunganya, tout comme le président du Frodebu Nyakuri, Jean Minani, ont été très clairs sur le fait que tout résultat qui évoquerait leur nom serait considéré comme nul et non avenu. Pourtant, pour le président de la Céni, le retrait de leur candidature n’a pas suivi la procédure. Ils auraient dû lui écrire individuellement et formellement retirer leurs dossiers.

Nous ne participons pas à cette mascarade électorale et nous appelons nos militants à boycotter, répliquent ces trois figures politiques du pays. « Quand on sait qu’on n’a pas d’assise, on trouve une excuse pour se tirer d’affaire », leur répond le conseiller en communication du président et directeur de sa campagne, Willy Nyamitwe.

Officiellement, il y a donc toujours huit candidats pour cette élection présidentielle.  Mais l'issue du scrutin, elle, ne fait aucun doute. La victoire du président Pierre Nkurunziza ne fait aucun doute. Après la très large victoire de son parti, le CNDD-FDD, aux législatives et aux communales du 29 juin dernier, le président sortant n'aura face à lui que trois candidats issus de petites formations alliées de son pouvoir. Des faire-valoir, selon l'opposition. Officiellement, son principal adversaire, Agathon Rwasa, n'a pas retiré sa candidature, mais comme le reste de l'opposition, il conteste à l'avance la légitimité du scrutin, dont il demande toujours le report.

Source: RFI

-------------------

www.rwamucyo.com, 21.07.2015

 


 

 

génocide rwandais - Paul Kagame - Designed by Alpha Studio - Avocats Bruxelles - Consultant Euphony