"Accepter de supporter indéfiniment le poids d’un crime qu’on n'a pas commis, porter injustement le qualificatif de « criminel de génocide » sans clamer son innocence est une entorse à la recherche de la vérité"

 
 

Dernières nouvelles

Pas d'article dans la liste.

 

A lire aussi ...

Horreur, Horribles massacres: qui sauvera ce peuple massacré?

 

MASSACRES SYSTEMATIQUES DES REFUGIES RWANDAIS EN COURS A L`EST DU D.R.CONGO

  DRCNEWS   No comments

  • Views 510
  • Rating 12345

11 Février 2016

Les massacres des Hutus en cours à l`Est de la D.R.CONGO ont été conjointement planifiés et coordonnés par les autorités traditionnelles des tribus des Bahunde, Banyanga, Bandande et Bakobo. Il a été créé chacune dans sa circoncription, une milice qu`elle a armée pour exterminer tout Hutu d`origine rwandaise ainsi que toute personne d`expression en langue Kinyarwanda.

Aidés par le Gouverneur du Nord-Kivu, les Bandande et Bakobo ont créé leur milice du nom de CANDAYILA chargée de chasser toute âme hutue des zones de Walikale et de Lubero. Au moment même où nous décrions ces massacres odieux, la milice CANDAYILA ne se fatigue de tuer les Hutus dans leur zone en utilisant toute sorte d`armes à feu et armes traditionelles (machetes, gourdins, flèches et autres). Leurs maisons ne sont pas elles-mêmes épargnées car elles sont également incendiées au grand jour.

Julien Paluku.

Ces massacres sont egalement encouragés par les éléments de l`armée congolaise (FARDC) qui ouvertement participent dans les massacres attribués à dessein, à des milices locales. Ci-après sont des cas fragrants parmi tant d`autres où les FARDC ont fait partie de la mêlée meurtrière dirigée contre les Hutus à l`Est de la DRC:

  • Dès les premiers jours du mois de Janvier 2016, les soldats des FARDC du 804ème Régiment en renfort à la milice mai mai CANDAYILA basée au Sud de Lubero (constituée majoritairement par les Bandande), ont attaqué à trois reprises le village de Kateku incendiant uniquement les maisons appartenant aux Hutus. Ils ont continué ces actes barbares en mettant feu aux maisons des Hutus congolais des villages de Muhimori et Kayanza en deux attaques consecutives.
  • Le 23 Janvier 2016, un nombre important de Hutus qui se cachaient aux alentours du village de Muhimori ont été tués par les Soldats des FARC venus du 803ème Régiment basé à Lusowa et ils ont été rejoints par les miliciens mai mai de Candayila venant de Katiku à l`autre côté du fleuve Ruhoro.
  • Le 25 Janvier 2016, les mêmes soldats des FARDC ont aggressé les populations Hutues de la localité de Kandaburo en les tabassant sans merci jusqu`à leur infliger des blessures corporelles graves.
  • Le 03 Février 2016, avec l`aide des miliciens mai mai de Candayila, les soldats des FARDC sont revenus parachever leur sale besogne en détruisant les maisons des hutus qui restaient dans les villages de Muhimori et Kayanza.
  • Le 31 Janvier 2016, les miliciens mai mai UPPDI Candayila se sont livrés aux actes inhumains de cannibalisme en mangeant la chair rôtie de leurs victimes Hutues parmi les quatre Hutus qu`il venaient de tuer à Bukumbirwa près de Lusamambo. Ce cas de cannibalisme a été rapporté par les femmes des victimes et il est vrai qu`il visait à terrifier tous les Hutus de la région. Ce qui complique advantage la situation sur le terrain, est l`implication des FARDC qui seulement interviennent pour encourager les massacres des Hutus plutôt que de dissuader les miliciens sanguinaires.
  • Le 11 Janvier 2016, autres massacres des Hutus supervisés par les FARDC du 803ème Régiment ont été perpetrés par les mai mai UPPDI Candayila dans le village de Mumo près de Lusamambo.
  • Les massacres systématiques des hutus continuent actuellement dans Lubero où le 07 Février 2016, à 08 heures du matin, dans les villages peuplés de Hutus à Mukeberwa en proximité de Ruhanga, les miliciens Candayila soutenus par les mai mai Ceka ont tué par machettes et autres armes blaches, 40 femmes et enfants sans compter d`autres blessés qui ont été evacués à l`hoptial. Malgré l`écho de ces massacres dans les média, les autorités RD Congolaises incapables de calmer la situation ont tenté de simplifier l`ampleur de la tragédie en évoquant un accrochage inter-tribal momentané et vite maîtrisé. Pourtant sur le terrain, les informations concordantes font état d`un plan confientiel intégrant les connivences tribales locales pour chasser les Hutus vers le Rwanda même sans distinction de ceux qui sont d`origine congolaise.
  • Le 03 Février 2016, les massacres ont se sont amplifiés en ciblant un Pasteur Pentecotiste et ses 18 paroissiens qui ont été sauvagement massacrés dans la localité de Katobo dans le village de Itebero. Ce Pasteur Hutu a été tué par les miliciens Ceka Guidon qui l`ont entièrement écorché exactement comme on enlève la peau à un animal à la boucherie – une facon de démontrer la détermination des perpétrateurs, l`impunité dont ils jouissent auprès des autorités et de semer la terreur au sein des populations Hutues de l`Est du DR CONGO.

Somme toute, les massacres des Hutus en cours à l`Est de la RD Congo se font au vu et au su des autorités administratives, politiques et militaires de ce pays. Les rares condamnations médiatiques de ces massacres par les autorités ne sont qu`une diversion à l`opinion internationale pour éviter les foudres des organizations des droits de l`homme si celles-ci découvraient la réalité.

Nous en appelons à la responsabilité des organizations des droits de l`homme locales et internationales pour que ces massacres des Hutus en cours à l`Est de la DR Congo ne soient pas occultés pour quels interêts que se soit, afin que les coupables soient poursuivis et punis par la justice internationale.

C`est inacceptable que la position actuelle du Gouvernement RD Congolais continue à donner pour simples tueries inter-tribales, de veritables massacres organisés contre un groupe ethnique Hutu apparemment victime d`une conspiration étrangère depuis des années.

Alain HABINSHUTI

Lubero, NORD-KIVU .

 


 

 

génocide rwandais - Paul Kagame - Designed by Alpha Studio - Avocats Bruxelles - Consultant Euphony